*** ”Une nuit en Crète” de Victoria Hislop

 Le bonheur, qui habite aussi bien les chaumières que les palais, prend sa source dans l’union des familles.
                                                                                          Maria Edegeworth

J’ai toujours affirmé que je n’étais pas fan de nouvelles pour me rendre compte, depuis quelques temps, que cela dépend de mon humeur, de l’auteur et de la qualité des nouvelles.

Victoria Hislop est une auteure que j’avais adoré pour ‘’L’île des oubliés’’ Apercevant un de ses nouveaux titres, le livre m’a sauté dans les mains.

En arrivant chez moi, j’ai ressenti une légère déception en voyant qu’il s’agissait de nouvelles mais, comme je venais de terminer un livre difficile (Confiteor de Jaume Cabré), et que l’intensité de mes envies de lecture en ce moment a, comme la température, sérieusement baissé, j’ai commencé la première nouvelle et… je ne me suis plus arrêté.

Mettons les choses au point tout de suite, il ne s’agit pas d’un chef d’œuvre impérissable mais pour diverses raisons je me suis senti bien. Victoria Hislop, par son style tout simple, est une conteuse attachante, dont les petites historiettes racontent surtout les problèmes qui perturbent la vie populaire un peu partout en Grèce, même si le titre ne mentionne que la Crète.

Mes origines étaient certainement une des raisons de mon plaisir. J’ai retrouvé dans les caractères de l’auteure un peu de mon papou, de ma mamaka, de ma famille élargie que je connais malheureusement trop peu car, en Grèce, on n’est toujours le cousin de la belle-sœur de l’oncle Sotiris. ou de la tante Meropée

La mère   :-Nous avons reçu une invitation aujourd’hui… Katherina et Mihalis, ils baptisent leur fils
La fille      :-Katherina et Mihalis?
La mère  :-Tu sais bien. La fille de la cousine issue de germain de Maria et son mari…
La fille entendait parler d’un si grand nombre de personnes par sa mère qu’elle ne savait absolument pas qui était cette fameuse Maria. Il devait bien y en avoir une quarantaine

Tous les lecteurs n’éprouveront pas les mêmes sentiments mais beaucoup apprécieront cette lecture reposante.

Une nuit en Crète, Victoria Hislop, Le Livre de Poche, 2016, 242 pages, Nouvelles.
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Paou :  Trop court, je vais lire un autre roman de Victoria Hislop

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « *** ”Une nuit en Crète” de Victoria Hislop »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *