**** ”Sur un mauvais adieu” de Michael Connelly

Gare au malade qui fait choix de son médecin comme héritier.
                                                                                 Proverbe anglais

Hyeronimus dit Harry Bosch a été mis à la retraite d’office et poursuit le LAPD* pour licenciement abusif.
* Los Angeles Police Department
Pendant cette inactivité forcée, il a effectué une enquête pour son demi-frère Mickey Haller dans ‘’Jusqu’à l’impensable’’*.
Cette fois-ci c’est un magnat de l’acier sur le point de mourir qui lui demande de retrouver un éventuel héritier qu’une petite amie aurait pu avoir quelques soixante années plus tôt.
*https://papoustory.com/wp-admin/post.php?post=4713&action=edit

Harry agit aussi comme  bénévole pour la police de la petite municipalité de San Fernando qui a du réduire ses effectifs par manque de moyen. Son expérience est très utile sur certains dossiers  non résolues comme celle du violeur de San Fernando surnommé le ‘’screen cutter’’ qui découpe des moustiquaires pour pénétrer chez ses victimes,
* traduction libre : Le cisailleur de moustiquaire

Très rapidement, Harry va retrouver la trace d’un possible héritier du magnat. Malheureusement, il a été  tué pendant la guerre du Vietnam. Une photo le montrant avec une jeune femme et un bébé avant son départ pour les combats va lui donner une nouvelle piste et c’est sur quatre générations que va porter son enquête alors que son client décède avant la conclusion.

Harry se doute que le consortium a qui doit revenir les affaires de son client n’appréciera pas de partager avec un légataire inconnu et de nombreux indices lui confirment qu’il est surveillé.

Quand les résultats de  l’autopsie prouve que son client a été asphyxié, Harry  demande à Mickey Haller, son demi-frère et avocat talentueux, de l’aider pour que les volontés du magnat soit respectées et que le descendant éventuel ne soit pas spolié. 

Pendant ce temps le violeur a de nouveau frappé ou plutôt il s’est fait frappé par un manche à balai utilisé comme une bat de base-ball. L’enquêtrice qu’il envoie sur les lieux de l’agression disparaît.

Les deux enquêtes ont donc lieu simultanément ce qui donne un roman enlevant et plein de rebondissements comme en élabore régulièrement Michael Connelly depuis plus de vingt-cinq ans.

Un excellent polar mais je  suis loin d’être  impartial concernant cet auteur. 

Sur un mauvais adieu, Michel Connelly, Calmann-Levy, 2018, 448 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou :  Je me encore demande la signification du titre du roman. Il doit y en avoir une mais je sèche. 

 

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « **** ”Sur un mauvais adieu” de Michael Connelly »

  1. dasola

    Bonjour le Papou, il y a très longtemps que je n’ai pas lu de roman de Michael Connelly. Il faudrait que je m’y remette avec ceux où apparaît Bosch. C’est le personnage que je préfère. Bonne journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *