*** ”Meurtres pour mémoire” de Didier Daeninckx

Je chassais les fonctionnaires incapables, je fis exécuter les pires.
Marguerite Yourcenar  (Mémoires d’Hadrien)

17 octobre 1961, une importante manifestation d’algériens est organisé dans Paris pour dénoncer le couvre-feu qui les concerne..

Le nombre de manifestants tués ce soir-là n’a jamais été vraiment estimé, plusieurs centaines selon certaines sources sans que l’on détermine si la police était  seule responsable de cette hécatombe.

Peu importe d’ailleurs les statistiques, le gouvernement français de l’époque, quelque en soient les raisons, bonnes ou mauvaises,  n’en sort pas grandi.

Ce jour-là, Roger Thiraud, un professeur d’histoire est exécuté d’une balle dans la tête près de chez lui et de sa jeune femme enceinte,

Vingt ans plus tard, de passage à Toulouse,   son fils Bernard est exécuté de la même façon.

L’inspecteur Cadin. nouvellement transféré dans la ville rose, est chargé de l’enquête.

Il a très rapidement l’intuition que les deux exécutions sont  liés aux recherches que les deux victimes avaient entrepris sur l’histoire de la ville de Drancy, ville natale du père, devenue tristement célèbre comme camp de concentration provisoire pour des juifs en partance pour l’Allemagne.

Il lui reste à trouver qui ne souhaite pas que certains actes commis pendant la dernière guerre  ne soient découverts et possède le pouvoir d’ordonner des exécutions.

Bon petit roman policier mais sale époque. 

Meurtres pour mémoire, Didier Daeninckx, Folio Policier, 1998, 216 pages Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Ce roman a vingt ans mais les mentalités de nos dirigeants, politiciens ou fonctionnaires, ont-elles vraiment changé. 

 

Be Sociable, Share!

5 réflexions au sujet de « *** ”Meurtres pour mémoire” de Didier Daeninckx »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *