**** ”Mémoires d‘Hadrien” de Marguerite Yourcenar

Je me suis plu à faire et à refaire ce portrait d’un homme presque sage.
                                                                                        Marguerite Yourcenar 

J‘ai fini ”Mémoires d‘Hadrien“ il y a quelques jours mais utilisant l‘absence de mon ordinateur* comme excuse, j‘ai mis de côté mon billet dont les difficultés de préparation me semblaient olympienne.
Qui étais-je, moi, le béotien de service pour commenter
une
oeuvre, considérée comme un classique de la littérature française et, qui valut à son auteure d‘être la première femme élue à l‘Académie Française.
*Imaginez le début de mon billet il y a une quinzaine de jours : ()é()oires d‘Hadrien de ()arguerite Yourcenar. Que comprendre ?
DéBoires d‘Hadrein ou PéToires d‘Hadrein de ()arguerite Yourcenar

C‘est le genre de roman qui, chapitre après chapitre, vous consterne par l‘étendue de votre inculture. 

D‘ailleurs que savais-je d’Hadrien, empereur roman du 2e siècle après J.C. ? Pas grand chose sinon que le mur construit pour protéger la Britania Romaine des attaques des barbares du nord porte son nom.

L‘ordinnateur revenu de son périple ontarien, nanti d‘une nouvelle touche M me permettant de continuer à élaborer des textes remplis de fautes sans me retrancher derrière des erreurs mécaniques ou de frappe, il a bien fallu que je m‘assieds devant la page blanche et que j‘essaie de rassembler mes idées.

”Mémoires d‘Hadrien” est le testament épistolaire que l‘empereur, à la fin de sa vie, adresse à Marc Aurele qu‘il considère comme son successeur lorsqu‘il sera en âge d‘accéder au pouvoir.*
*L‘empereur doit nommer son successeur en l‘adoptant, ne pouvant le faire avec Marc-Aurèle, trop jeune, il adopte Antonin à condition que celui-ci adopte Marc Aurele.
** À la mort d‘Hadrien en 138, Antonin règnera jusqu‘en 161 puis Marc-Aurèle jusqu‘en 180.

Si j‘ai mis presque 15 jours pour passer au travers des 316 pages, c‘est principalement dû aux nombres de cornes* que j‘ai apposé à chaque mot inconnu ou à chaque phrase nécessitant une relecture pour bien la comprendre.
*Je sais que c‘est vilain mais je fais ce que je veux avec mes bouquins

Ce n‘est pas que le texte soit rébarbatif.  Il est certes précis et froid,  mais merveilleusement bien écrit, seulement il aborde tous les sujets difficiles auxquels un dirigeant est obligatoirement confronté ; politiques, philosophiques, artistiques, sentimentaux et géographiques.

À la mort de Trajan, dont la succession semble avoir été magouiller par Plotine son épouse en faveur d‘Hadrien, celui-ci souhaite plutôt consolider l‘empire romain en signant des traités avec les peuples frontaliers. Durant son règne il n‘ arrêtera pas de parcourir l‘empire depuis l‘Angleterre (Britania) à la Bythinie (Turquie) et de l‘Oural à l‘Afrique et si malheureusement il fut contraint à certaines actions militaires c‘est toujours après avoir essayer de régler les problèmes pacifiquement.

Ce sera le cas avec le peuple juif dont l‘intransigeance religieuse tant sous Vespasien et Trajan que sous Hadrien fut à l‘origine de multiples conflits qui provoquèrent en partie sa destruction.

Bâtisseur, voyageur, helléniste, pacifiste par choix, guerrier par nécessité, obséder par la grandeur de Rome, partager entre l‘amélioration des conditions des esclaves et des plus pauvres et la pérennité de l‘élite, l‘auteure en fait un homme de passions, de jugements et d‘actions.

Un petit paragraphe pour vous tenter… et vous donner à réfléchir :
”Il faut l‘avouer je crois peu aux lois. Trop dures, on les enfreint, et avec raison. Trop compliquées, l‘ingéniosité humaine trouve facilement à se glisser entre les mailles de cette nasse traînante et fragile. Le respect des lois antiques correspond à ce qu‘a de plus profond la piété humaine ; il sert aussi d‘oreiller à l‘inertie des juges. Les plus vieilles participent de cette sauvagerie qu‘elles s‘évertuent à corriger ; les plus vénérables sont encore le produit de la force. La plupart de nos lois pénales n‘atteignent, heureusement peut-être, qu‘une petite partie des coupables ; nos lois civiles ne seront jamais assez souples pour s‘adapter à l‘immense et fluide variété des fait.que la nature humaine Elles changent moins vites que les moeurs ; dangereuses quand elles retardent sur celles-ci, elles le sont davantage quand elles se mêlent de les précéder”

Honnêtement je m demande parfois si Madame Yourcenar n‘a pas voulu, en se cachant derrière les pensées et les réflexions d‘Hadrien sur le monde, nous parler des incohérences de la société de son époque. Il est vrai que si, en vingt siècles, certaines conditions humaines ont été bien améliorées, la nature profonde de l’homme n‘a pas beaucoup évolué.

Mémoires d’Hadrien, Marguerite Yourcenar, Folio, 1951, 316 pages, Roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Ce n‘est pas facile de lire un livre en cherchant, par exemple, les concordances entre les noms de l‘époque latine et leurs évolutions de nos jours et de retrouver la trace des Thraces*, des Daces, des Sarmates, des Bythiniens etc.. *J‘ai honte

Ainsi Hadrien avait une propriété à Tibur ? C‘est où Tibur ? De nos jours, elle se nomme Tivoli et est bien connue des cruciverbistes car elle abrite la villa d‘Este.

Be Sociable, Share!

10 réflexions au sujet de « **** ”Mémoires d‘Hadrien” de Marguerite Yourcenar »

  1. Yueyin

    La villa d’Hadrien, c’est celle où on a renoncé à aller en septembre, parce qu’en transport en commun, c’est long, très long… Un jour peut être… Qu’est-ce qu’il était beau ce livre…

    Répondre
  2. Tina

    Un de mes livres préférés, que je relis régulièrement depuis mes 20 ans, et où je trouve toujours des choses différentes. D’ailleurs, tu m’as donné envie… Je crois que je vais bientôt aller y refaire un tour…

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Hier, quand j’étais jeune je n’arrivais pas à passer le premier chapitre, maintenant que je suis presque adulte, j’ai été jusqu’au bout et…j’ai adoré. L’âge est important dans nos lectures et aussi le temps. Prendre son temps pour lire n’est pas toujours aisé quand on est jeune et travailleur.
      Le Papou

      Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Il était dans mes envies depuis un demi-siècle. Marguerite et surtout Hadrien ont été d’une grande patience.
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *