**** ”Les douze travaux” d’Hercule d’Agatha Christie

La calomnie, c’est la dernière ressource de l’impuissance.
                                                                                   Hervé Bazin

Tout le monde connaît les douze travaux d’Hercule ou, au moins, les plus connus. En fait, en cherchant bien, certains nous reviennent rapidement comme l’Hydre de Lerne, les écuries d’Augias, le jardin des Hespérides et ses pommes, le lion de Némée…bon, cela en fait au moins 4 …même pas la moyenne.
J’ai occulté les autres.
La lecture de ces nouvelles va me permettre en premier, de rafraîchir mes souvenirs défaillants et retrouver ce que notre demi-dieu grec (Héraclès)  latin (Hercule) a pu faire avec ses énormes biceps puis, de me régaler de l’énorme talent de Lady Agatha pour transposer ces vulgaires besognes manuels en travaux cérébraux où les muscles seront remplacés par les petites cellules grises de notre Hercule belge.

Chaque paragraphe correspond à un travail. À chaque fois j’ai commencé par me replonger dans l’antiquité puis me suis régalé des transpositions choisies par notre reine du polar.

Je vous donne juste un exemple, celui de l’Hydre de Lerne : Cette créature  décrite autrefois comme un monstre possédant plusieurs têtes qui se régénèrent doublement lorsqu’elles sont tranchées, possède  une haleine qui exhale un dangereux poison, même pendant son sommeil.

Agatha Christie a-t-elle envoyé Poirot combattre le monstre du Loch Ness ?

Que nenni ! La rumeur publique qui distille son venin, condamne sans preuve, enfle au fur et à mesure et détruit les réputations ne ressemble-t-elle pas à une hydre aussi mortelle que celle de Lerne.

”Calomniez, calomniez, il en reste toujours quelque chose” écrivait Francis Bacon.
C’est pour sauver la réputation d’un de ses clients, accusé d’avoir fait disparaître son épouse pour vivre avec sa maîtresse supposée, que Poirot va combattre le monstre.

Un petit bijou!

Et  la plupart des autres travaux sont de la même qualité.

Je ne suis pas un fan des nouvelles sauf que… là, chacune d’entre elles est un petit velours de plaisir.

Les douze travaux d’Hercule, Agatha Christie, Le livre de Poche, 1947,  317 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Jamais de bémol pour Lady Agatha

Be Sociable, Share!

4 réflexions au sujet de « **** ”Les douze travaux” d’Hercule d’Agatha Christie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *