**** ”La tresse” de Laetitia Colombani

La résilience…(c’est ce) qui se donne un avenir sans se confiner dans le passé.
                                                                                                   Nabil Alami

 

Smita est une Dalit, une intouchable de la province d’Uttar Pradesh en Inde. Son travail non rémunéré est de nettoyer les déjections des classes supérieurs pendant que son mari attrape les rats dans leurs champs. Elle  rêve que sa fille Lalita aille à l’école pour lui éviter de continuer le travail puant de sa mère.

En Sicile, Giula travaille dans le petit atelier de confection de perruque de son père. Tout semble aller à merveille jusqu’au moment où ce dernier se retrouve à l’hôpital dans un état grave,

Au Canada, Sarah est une avocate réputée aux agendas bien remplis entre ses rendez-vous d’affaires et ses trois enfants Elle a réussi a devenir associée dans un grand cabinet en faisant passer son travail avant sa famille ce qui a provoqué ses deux divorces.

Smita a donné  ses maigres économies au maître d’école, un brahmane, mais ce dernier n’a pas considéré Lalita comme une élève, lui ordonnant seulement de balayer la salle. Elle a refusé, a été frappé et n’a pas cédé.

Giula,  en travaillant dans le bureau de son père, comprend que l’atelier est ruiné est devra fermé faute de matière première.

Sarah apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Elle est trahie par son assistante et se retrouve tout doucement écartée des réunions décisionnelles.

Trois personnages féminins, trois continents différents, trois malheurs qui les frappent, trois combats.

Toutes trois vont être obligées de prendre des décisions qui bouleverseront leurs vies.
On pourrait supposer qu’on est en train de lire trois nouvelles et pourtant finalement ces trois femmes seront liés étroitement sans jamais le savoir.

C’est la beauté de ce court roman que j’ai beaucoup aimé.

La tresse. Laetitia Colombani, Le Livre de Poche, 2018,  235 pages, Roman.
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Roman trop court mais qui se suffit ainsi. (pas vraiment un bémol) 

 

Be Sociable, Share!

4 réflexions au sujet de « **** ”La tresse” de Laetitia Colombani »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *