**** ”La tête en friche” de Marie-Sabine Roger

Aimer, c’est donner rendez-vous au bonheur dans le palais du hasard.
                                                                                                Abel Bonnard

L’homme dont l’esprit n’est pas sans culture, qui peut franchir sur les ailes de la pensée l’étroite enceinte où il est placé, n’éprouve d’ennui nulle part. 
                                                                                                      Antoine Jay

Je continue l’exploration des titres de cette autrice que j’apprécie.

Dès la première phrase je savais que j’allais aussi adorer celui-là :
‘’J’ai décidé d’adopter Margueritte. Elle va bientôt fêter ses quatre-vingt-six ans, il valait mieux pas trop attendre. Les vieux ont tendance à mourir.’’  

Germain Chazes sait bien qu’il n’est pas une lumière et l’incompétence de son maître d’école la désabusé d’apprendre ou de comprendre. 

À plus de quarante ans, Germain, né d’une mère monoparentale dont les seuls gestes d’amour étaient des taloches et les mots gentils des insultes. mène une petite vie tranquille entre ses potes de bistro, sa copine et ses petits boulots de manutentionnaires en CDD, cultivant son petit jardin et sa réussite personnel de chômeur internittent.

‘’Lorsque j’ai rencontré Margueritte, j’ai trouvé ça compliqué, d’apprendre le savoir.’’

Cette phrase pourrait être le résumé du roman.

Margueritte est une ancienne chercheuse qui a beaucoup voyagé, qui a gardé un esprit ouvert et une âme d’enfant et qui va trouvé en Germain une âme identique dans un esprit encore fruste et va l’ouvrir tout doucement, et sans intention avérée, à la connaissance.

Tous les personnages principaux des romans de Marie-Sabine Roger ont de gros problèmes de santé physique ou mentale et loin d’en faire des histoires misérabilis, elle utilise avec délicatesse l’humour. la dérision et l’espoir, surtout l’espoir, pour nous faire réfléchir aux malheurs des autres, à les comprendre et à les aimer malgré leurs différences.

Ces histoires sont des friandises à déguster, une médecine douce  qui  apportent le calme dans nos cœurs et l’espérance dans nos vies.

.La tête en friche, Marie-Sabine Roger, Éditions du Rouergue, 2008, 173 pages, Roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Une partition sans bémol. (j’ai cherché longtemps)

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « **** ”La tête en friche” de Marie-Sabine Roger »

Répondre à Alex-Mot-à-Mots Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *