*** “La grande muraille” de Claude Michelet

Le travail est bon à l’homme, il le distrait de sa propre vie, il le détourne de la vue effrayante de lui-même.
                                                                                             Anatole France 

Issu d’une vieille lignée de paysan périgourdin par mon père, terminée* au début du 20 è siècle, je ressens toujours un profond attachement à la terre de mes ancêtres et y retourne avec plaisir.
* la ruralité

En dehors des polars,  partie importante de mes lectures, j’aime aussi l’ethnologie, l’histoire, la géographie  et  la nature  et je m’étais promis de lire ce petit roman, noté il y a bien longtemps, et oublié dans l’immense Pile À Lire qui petit à petit a envahi ma demeure.

Au début des années 1900, dans le Quercy, Firmin reçoit en héritage de son oncle un champ de pierres de quatre-vingts ares que personne n’a jamais pu cultiver. Même si l’oncle et sa femme ont élevé l’orphelin, leurs relations étaient difficiles et cet héritage ressemble plus à une vacherie qu’à un cadeau à ce neveu désinvolte et indocile.

Firmin décide de relever le défi et commence à retirer les pierres mais la première guerre mondiale met ce travail en suspens.

À son retour, il recommence devenant de plus en plus solitaire et passant pour un fou dans son village.

Sous les pierres, la terre est bien là et, petit à petit, Firmin la dégage et plante de la vigne et des arbres fruitiers  continuant toute sa vie à monter un mur avec les  pierres de son terrain.

Un roman sur la solitude mais surtout  sur la différence dans un lieu où elle est mal perçue et difficile à dissimuler, un hymne à la terre, à l’amour du travail et à la volonté de réussir ses rêves même s’ils semblent impossible.

Un beau roman dans la lignée des grand écrivains sur le monde paysan.

La grande muraille, Claude Michelet, , Robert Laffont, 1979, 192 pages, roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : C’est mon troisième roman d’affilé sur la solitude, je commence à avoir besoin de compagnie.

 

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « *** “La grande muraille” de Claude Michelet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *