*** ”La fille du train”, Paula Hawkins

Les immeubles bâtis le long des voies de chemin de fer ont mauvaises mines parce qu’ils dorment mal.
                                                                                               Gilbert Cesbron 

Thriller psychologique à trois voix qui m‘a beaucoup dérangé mais ne m’a absolument pas  découragé. Pourtant je ne suis pas un grand fan du genre. J‘ai déjà expliqué être mal à l‘aise avec des événements qui s‘attaquent à des innocents.

Mais sont-elles vraiment innocentes ces trois voix qui alternativement racontent leurs vies déprimantes et leurs problèmes psychologiques ?

Rachel est la fille du train qui, chaque jour, se rend à Londres pour son travail. À chaque trajet, sans raison ou bien pour des raisons seulement connues par la compagnie de chemin de fer, le train s‘arrête à un feu rouge et Rachel peut apercevoir les habitants des petites maisons qui longent la voix. Devenue alcoolique après la trahison de son mari, elle a perdu son emploi et ne se rend à Londres que pour ne pas l‘avouer à l‘amie qui l‘héberge.

Chaque jour elle aperçoit un couple qu‘elle imagine très amoureux et aussi la maison qu‘elle a partagé avec son ex-mari et qu‘il continue à habiter avec sa nouvelle compagne.

Elle a baptisé le couple Jess et Jason. Elle apprendra le vrai prénom de la femme, Megan, lorsque celle-ci disparaît.

Megan est la deuxième voix du livre. Heureuse auprès de son mari Tom elle ne peut s‘empêcher d‘avoir des aventures avec d‘autres hommes. Au cours de l‘enquête sur sa disparition, nous apprendrons petit à petit son passé glauque qui causa le déséquilibre de son état de santé mental.

La troisième voix, Anna, est la nouvelle épouse de l‘ex de Rachel. Elle vient d‘avoir un bébé et l‘insistance d‘une Rachel souvent ivre et coléreuse auprès de son mari lui fait peur surtout après qu‘elle l‘est surprise avec son bébé dans les bras.

Que s‘est-il passé avec Megan ? A-t-elle disparu avec un de ses amants ? A-t-elle été tuée par un mari devenu jaloux ? Le jour de sa disparition, Rachel complètement ivre a été agressée dans la rue ou vivent les deux couples et ne se souvient plus de rien ?

Elle a l’intuition que cette agression a un rapport avec la disparition.  En essayant de retrouver ces souvenirs, elle se mêle de l‘enquête car elle est certaine d‘avoir vu, depuis le train, Megan dans les bras d‘un autre homme. Malheureusement son penchant à téter la bouteille la décrédibilise auprès de la police.

Le corps de Megan est retrouvé et le mari demeure le suspect le plus crédible jusqu‘à ce que…

Même si je ne suis pas un fan du genre, j‘avoue avoir été troublé par cet excellent roman à tel point que j‘ai fait un Laurence avant de continuer ce qui ne m‘arrive pratiquement jamais.
*faire un Laurence : Aller voir la fin de l‘histoire en cours de lecture.

 Il est très difficile d’interrompre la lecture de ce thriller. Je le conseille à ceux qui aime le genre… et même aux autres..

La fille du train, Paula Hawkins, Pocket, 2016, 453 pages Thriller
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Personne n‘est sain d‘esprit dans cette histoire et quand je dis personne, je veux bien dire personne à part les policiers qui. entre nous, sont loin d’être des pointures.

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « *** ”La fille du train”, Paula Hawkins »

  1. choup

    Bonjour Papou! ça n’a pas l’air très léger comme lecture si? Je viens de lire des romans assez “lourds” et je vais en attaquer un autre sur les attentats du Bataclan, alors j’avoue, je cherche pour la suite, des choses plus légères… 😉

    Répondre
  2. dasola

    Bonjour, ce roman m’a déçue comme La fille d’avant. J’ai eu l’impression d’avoir déjà lu une telle histoire. Les personnages n’ont pas d’épaisseur. Les intrigues sont tirées par les cheveux et les personnages pas sympathiques. Au bout d’un moment, on se désintéresse de leur destin. Bonne après-midi.

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Bonjour Dasola, Je n’ai pas beaucoup aimé non plus et comme, parait-il le suivant est encore moins bien, je vais passer à d’autres auteurs.
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *