** ” Grands Zhéros de l’Histoire de France” de Clémentine Portier-Kaltenbrach

Ils firent parler d’eux, non pour le meilleur mais pour le pire.
                                                                                   Clémentine Portier-Kaltenbrach

L’Histoire de France qu’on nous apprenait au siècle dernier avait souvent des effluves patriotiques, ce qui était ni déplorable ni désagréable.

Nos livres scolaires mettaient l’emphase sur les grands hommes et leurs victoires et abordaient plus discrètement leurs défaites.

Le bilan de mes études est que je me souviens des victoires de Marignan, seule date facile à se rappeler, d’Austerlitz ou de la Marne et j’ai complètement et sciemment occulté Alésia ou Waterloo.
*J’ai d’autres souvenirs, si, si,  mais ce n’est pas la finalité de ce billet

On se souvient donc, ou pas, des grands hommes et de leurs actions, on oublie les erreurs mais qu’en est-il de ceux qui les ont commises,  célèbres au moment  de leurs actions stupides, puis complètement  plongés dans les limbes de l’oubli de l’Histoire.

C’est le propos de ce petit livre de Clémentine Portier-Kaltenbrach où on retrouve des personnages  comme les « les rois fainéants », terme générique qui rassemble une litanie de rois aux noms oubliés sauf Dagobert et sa culotte,   Kerguelen, plus connu pour ses îles que pour son courage, Pierre Charles Sylvestre de Villeneuve, responsable de la défaite de Trafalgar, Grouchy et ses fraises* que Napoléon attend toujours dans ce lieu sciemment oublié, ou Émile Ollivier, premier ministre qui juste avant la guerre de 1870 déclarait « A aucune époque, la paix n’a été plus assurée qu’aujourd’hui. »
*il est vrai qu’on se souvient un peu de lui, le cinéma l’ayant sorti des oubliettes.

Il y en a d’autres aussi nuls mais comme ce petit livre très intéressant n’a que 302 pages, autant  le lire pour vous rendre compte que certains nuls d’aujourd’hui, qui se prennent pour des grands décideurs, n’auront que quelques lignes dans le dictionnaire de l’Histoire ou seront complètement  oubliés.

Grands Zhéros de l’Histoire de France, Clémentine Portier-Kaltenbach, JC Lattès, 2010, 302 pages, Histoire
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Quelques difficultés à comprendre qui sont les zhéros mentionnés comme quasi nuls mais pas complètement.

 

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « ** ” Grands Zhéros de l’Histoire de France” de Clémentine Portier-Kaltenbrach »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *