** “Félix et la source invisible” de Éric-Emmanuel Schmitt

Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas.
                                                                                                     Bouddha

 

Je suis plein de préjugés et sans en avoir rien lu  je n’éprouvais aucun intérêt pour cet auteur ou plutôt pour être franc je n’aimais pas le personnage, sans le connaître sans l’avoir jamais rencontré sauf à la télé. Quand je réfléchis à mes réactions, ça m’arrive parfois rarement de réfléchir, je me dis que c’est un peu …* (Je n’écrirai pas le qualificatif, ce blog n’etant pas voué à désapprouver son auteur)
*bête, idiot, crétin,imbécile, borné, con etc..

Félix à 12 ans et vit à Paris avec sa mère Fatou qui tient un petit bistro à Belleville. Pas de père dans le décor et Fatou prétend qu’elle fit son fils avec le Saint-Esprit.

Lorsque elle tombe dans une profonde dépression pour des raisons trop longues à expliquer dans ce court texte, Félix et les habitués du bistro vont tout essayé pour qu’elle  retrouve sa joie de vivre, en vain. Ni les devins animistes ni les sorciers charlatans ni l’oncle Bamba venu en catastrophe du Sénégal ne réussiront.

Finalement c’est le fameux Saint-Esprit, en fait le patronyme du père,  marin voyageur au long cours, qui entraînera Félix et surtout Fatou au Sénégal pour qu’elle retrouve la paix dans son passé oublié.

Joli comte poétique sur la force et le mystère de certaines croyances tout en ridiculisant ceux qui en profitent.

Il doit exister des auteurs auteures autrices auteuses que j’adore sans les avoir jamais vus vues et que peut-être je n’aimerai pas du tout si je les rencontrais. Ce petit roman  m’a démontré… que les talents d’écrivains écrivaines, et Mr Schnitt en a en tabarnouche du talent,  n’ont rien à voir avec leurs personnalités ou leurs allures. Je suis donc un peu moins … juste un peu moins..* qu’au pare à vent, oh part avant**.
* voir plus haut
** Mr Dard, sortez de ce texte !

Félix et la source invisible, Éric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, 2018, 227 pages, roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : J’ai déjà l’air assez bête comme ça sans en rajouter.

Be Sociable, Share!

8 réflexions au sujet de « ** “Félix et la source invisible” de Éric-Emmanuel Schmitt »

  1. xl

    j’aime beaucoup ce qu’il écrit, surtout cette série sur les religions (toutes y sont égratignées) mais beaucoup moins le personnage, pourtant certaines blogueuses que je connais en vrai l’ont trouvé très sympathique à rencontrer en conférence débat, je n’y suis pas allée en partant du même préjugé, comme quoi il ne faut pas juger selon les apparences

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Le principal est d,aimer l’écrivain pas la personne. C’est ce que je viens de comprendre à mon âge. Comme quoi ..
      Le Papou

      Répondre
  2. Suzanne

    J’ai reçu ce petit conte en SP et je t’avoue très franchement que je n’ai pas vraiment l’envie de le lire car, de mes dernières lectures de Schmitt , je ne garde pas de bons souvenirs.

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Il y a suffisamment de livres qui paraissent chaque mois pour se faire plaisirs sans s’obliger à lire ce dont on n’a pas envie.
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *