**** ”Au royaume des aveugles” de Louise Penny

Bientôt, nous serons balayés par une vague de barbarie sans précédent. On en voit déjà les prémices. Et franchement qui viendra pleurer sur notre sort ? Nous gaspillons par égoïsme et par cupidité l’héritage de nos aïeux.
                                                                                             Bernard Minier

 À la suite de sa dernière enquête dans le milieu des trafiquants de drogue qui s’est terminée par une grave blessure à Isabelle Lacoste, son ancienne agente devenue chef de la section des homicides, et par la disparition d’une partie des stupéfiants, plus dangereux que le fentanyl, Armand Gamache a été déchargé de ses fonctions en attendant les résultats de l’enquête sur ce fiasco.

Il reçoit une lettre d’un avocat et se retrouve exécuteur testamentaire, en compagnie de  Myrna, l’ex-psy devenue libraire au village et un entrepreneur en construction Montréalais, d’une ancienne femme de ménage de Three Pines, qu’aucun d’entre eux ne connait.

Un testament farfelu qui parle d’une fortune qui n’existe pas, de propriétés en Autriche et en Suisse et d’un titre de baron lui aussi imaginaire.

Pour comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire, les exécuteurs rencontrent les trois héritiers directs de la ‘’baronne’’ et apprennent qu’une légende dans leur famille parlait de ces biens et de ce titre.

Le malaise de Gamache s’accentue après la découverte du meurtre du fils aîné dans leur vieille maison familiale devenue une masure prête à s’écrouler.

Pendant ses recherches sur cette bizarre  succession, Gamache fait suivre Amelia Choquet qu’il a fait virer de l’école de police en espérant qu’elle le mène à la drogue disparue.

Une histoire complexe digne des plus grands romans policiers qui passionne le lecteur jusqu’à la dernière page.

Louise Penny a eu l’intention d’abandonner l’écriture à un moment difficile de sa vie et cela aurait été bien dommage.

Au royaume des aveugles, Louise Penny, Flammarion, 2019, 442 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Serait-ce le dernier des Gamache ? J’espère que non.

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « **** ”Au royaume des aveugles” de Louise Penny »

    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Moi aussi,quand je pense que l’autrice voulait abandonner… heureusement elle ne l’a pas fait.
      Le Papou

      Répondre

Répondre à Alex-Mot-à-Mots Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *