** “15e affaire” de James Patterson et Maxine Paetro

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles qu’on a le plus d’intérêt à savoir.
                                                                                  Proverbe chinois

Suite des enquêtes de Lindsay Boxer et du « Women’s Murder Club ».

Tout d’abord, il y a un quadruple homicide dans un hôtel de luxe, puis le crash d’un avion en provenance de Chine et enfin la disparition de Joe le mari et l’un des deux amours de Lindsay avec leur petite fille.

Il semble qu’une magnifique femme blonde serait impliquée dans les assassinats et aussi dans la mystérieuse disparition.

Plus surprenant, le cadavre principal  de la tuerie, un ressortissant chinois,  porte le même nom qu’une des victimes du crash.

Il ne sera pas facile pour Lindsay de solutionner ce genre d’investigation car la CIA semble être mêlée aux assassinats et que Joe et la mystérieuse blonde auraient travailler ensemble pour cette organisme dans le passé.

Espionnage, trahison et mensonges dans ce roman où Lindsay se rend compte qu’elle ne connaît que peu de choses sur le passé de son mari.

La colère n’est jamais bonne conseillère mais permet parfois de modifier ses sentiments en les clarifiant.

J’ai l’impression de relire les romans de mon adolescence et les aventures de Francis Coplan ou Hubert Bonnisseur de la Bath (OSS117),  

15e affaire, James Patterson & Maxine Paetro, JCLattès, 2017, 312 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : c’est divertissant pour un temps mais la qualité littéraire laisse à désirer..

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *