*** « Tous les démons sont ici » de Craig Johnson

Lorsque ta vue veut pénétrer trop loin dans les ténèbres, il advient qu’en imaginant tu t’égares.
                                                                                                             L’Enfer de Dante

0848-cover-hell-543e672103c85Je ne vais pas vous présenter la série de Walt Longmire, shérif du comté d’Absaroka dans le Wyoming.
Je pense les avoir tous chroniquer depuis que ce blog existe.

Ce nouveau tome n’est pas une enquête proprement dit mais une chasse à l’homme entreprise par Walt pour retrouver Raynaud Shade, le plus dangereux sociopathe des États-Unis.

On prétend que la nature, et particulièrement celle des montagnes du Wyoming, est sauvage. Cela pourrait être un qualificatif adéquat si on considère les possibles  rencontres que l’on peut y faire avec  des ours, des couguars et autres prédateurs* qui, à l’occasion, ne dédaignent pas la chair humaine. Pourtant cette nature est moins dangereuse qu’un assassin dépourvu de tous sentiments de culpabilité.
*Un adage dit : ils peuvent nous tuer et ils peuvent nous bouffer mais…
on est pas obligé d’avoir bon goût.

Un assassin, qui ayant décidé d’indiquer aux agents du FBI où se trouve le corps de la victime de son premier meurtre, un jeune indien, en profite pour s’évader avec l’aide de la stupidité, de la bêtise, de la prévarication et pourquoi ne pas le dire de la fatuité de la gente policière, emmenant avec lui un certain nombre d’autres tueurs* et quelques otages.
*voir Le bémol du Papou.

Trois postulats sont à l’origine de cette histoire.
Le territoire où se déroule l’action se trouve sous la juridiction du Shérif du comté d’Absaroka.
Walt, le dit-shérif est aussi têtu qu’un bronco ombrageux qui refuse de se laisser monter.
Les montagnes sont dangereuses pour les raisons mentionnées plus haut, elles le sont encore plus lors d’une tempête hivernale quand le thermomètre descend en-deçà de sa plus basse indication et les rafales de vent vous déchirent le visage de ses aiguilles de glace.

Walt part donc tout seul affronter la nature, la tempête et les tueurs avec l’aide en cours de route de Virgil White Buffalo un géant Crow que l’on a déjà rencontré dans un tome précédent.

Seulement, après un accident de motoneige, plusieurs chutes, une commotion cérébrale, et des embuscades  Walt se retrouve dans un tel état d’épuisement que la réalité et le monde des esprits vont de mêler sans qu’il ne puisse en faire la distinction.

Pendant ce temps, la cavalerie et la Nation Cheyenne essaient d’arriver à temps pour l’aider mais y parviendront-ils ?

Je me suis laissé porter par ce récit en mettant de côté mes penchants cartésiens. Il est vrai que j’ai, depuis longtemps, une certaine inclination pour la magie et le spiritisme des amérindiens.

P.S.: J’aime bien cette légende indienne sur la création de l’homme :
« Quand le Iichihkhaahile a fabriqué les hommes, il leur mit des oreilles derrière la tête pour entendre quelque chose qui arriverait par derrière. Elles furent déplacées sur le côté parce que, pendant qu’il travaillait, les hommes n’arrêtaient pas de bouger la tête dans tous les sens pour voir ce que le Iichihkhaahile faisait. »

P.P.S. : La citation de Dante n’est pas anecdotique. Pour le comprendre il vous faudra lire le roman.

Tous les démons sont ici de Craig Johnson, Gallmeister, 2015, 312 pages, Thriller
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Pour quelles raisons plusieurs assassins se retrouvent-ils réunis par le FBI dans un même lieu ?

Be Sociable, Share!

3 réflexions au sujet de « *** « Tous les démons sont ici » de Craig Johnson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *