**  » Shlomo le Kurde » de Samir Naqqash

 Tant que tu n’auras pas vu l’enfer, le paradis ne sera pas assez bon pour toi
                                                                                                                   Proverbe kurde

9782351761571,0-2266015Dans le village de Sablakh*, dans le Kurdistan iranien, cohabitaient, depuis des générations, juifs, chrétiens et musulmans. La Première Guerre mondiale va faire voler en éclats cette pacifique mosaïque religieuse.
*Actuellement Mahabad, en Iran.

Shlomo le Kurde est  une incroyable épopée dans une région sous domination ottomane qui connut l’occupation anglaise et russe. Un récit nostalgique et parfois humoristique d’un Eden perdu avec ses intrigues, ses haines et ses ambitions, au milieu des conflits régionaux et des guerres mondiales.

Shlomo Kattani dit Shlomo le Kurde, on le nomme aussi Abou Salman, au seuil de la mort, nous raconte les évènements qui ont marqué sa vie depuis 1914. L’existence d’un homme qui a survécu aux guerres, aux pogroms, à plusieurs exils, chassé tour à tour de Sablakh, de Bagdad, qui a voyagé et commercé à travers le monde, de Moscou à Bombay, d’Istanbul à Téhéran, qui parle araméen, kurde, persan, russe, se débrouille en arabe, en hindi et en anglais, et lit même l’hébreu biblique car Shlomo est un juif kurde.

A plusieurs reprises, il a connu la gloire et a chuté autant de fois qu’il a réussi.

Shlomo le Kurde est aussi une histoire d’amour entre notre conteur et Esmer, sa première épouse qui  l’aidera à prendre une deuxième femme, Esther qu’il convoitait. Éternelle histoire des hommes qui cherchent le paradis dans le feu du désir et se retrouvent dans celui des Enfers.
*La polygamie était pratiquée par de riches juifs vivant en terre islamique, mais était rare parmi ceux vivant en terre chrétienne. 

Le style m’a paru alambiqué, parfois confus surtout quand Shlomo ou « le Temps » ou « la Mort » racontaient, ensemble ou l’un après l’autre, certains évènements.

Cette difficulté est bien insignifiante comparée à la vie des habitants de cette région. En lisant ce passé pas si lointain, je ne pouvais occulter ce qui s’y passe de nos jours, presque cent ans plus tard. Des massacres perpétués au nom d’une religion, ou d’une autre, comme au siècle dernier quand les soldats russes massacraient les musulmans qui les avaient assaillis lors de leur retraite, et les ottomans massacraient les chrétiens en représailles. Quand aux juifs, pris entre deux feux, ils subissaient souvent les foudres de tous les côtés.

Ce magnifique récit est une allégorie  sur l’homme  avec ses péchés, ses transgressions religieuses mais aussi sa bonté et sa générosité  qu’il traine avec lui depuis la nuit des temps.

De part sa complexité et sa richesse, un excellent bouquin pour les vacances.

Shlomo le Kurde de Samir Naqqash, Éditions Galaade, 2014, Roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Ce bémol va à l’humanité toute entière incapable de comprendre et de corriger les leçons du passé. 

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « **  » Shlomo le Kurde » de Samir Naqqash »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *