****  »Restez groupés » de Sophie Hénaff

Les exclus sont souvent des gens à qui personne n’a jamais fait confiance.
                                                                                                         Martin Hirsch

515b40np4ll-_sx195_Après un roman difficile pour diverses raisons, l’écriture ou l’histoire ou les deux,  j’aime me détendre avec un bouquin plus léger et quoi de mieux, après avoir nagé dans l’anorexie avec des policiers psychiquement dérangés, que de plonger dans une enquête de la bande d’hurluberlus de Sophie Hénaff.

Restez groupés est la suite de ‘’Poulets grillés’’.

Bien entendu, il y a une enquête sur trois exécutions presque simultanées : Un policier à la retraite, le maire de l’Isle-sur-la-Sorgue et un quidam lyonnais. Nos compères vont devoir  trouver ce qui les a relié dans le passé.

Le grand plaisir de ces romans tient à l’idée d’avoir réuni dans la même brigade tous les policiers dont les autres départements voulaient de débarrasser.

Leur chef est Anne Capestan qui fut en pleine ascension policière jusqu’à une bavure volontaire alors qu’elle était à la brigade des mineurs. Son adjoint, Jean-Baptiste Lebreton fut un policier du RAID, la découverte de son homosexualité, à la mort de son copain, l’a irrémédiablement ostracisé. Eva Rivière, auteure de romans policiers devenue extrêmement riche  et… ingérable, Merlot, l’ivrogne de service, Tores dit ‘’la scoumoune’’ car tous ses coéquipiers précédents ont été tués ou blessés, Evrard, une cador de la police des jeux qui ne pouvait s’empêcher de jouer, Orsini, avec ses  habits de marque et ses obscures relations journalistiques, Diaz l’ancien boxeur et spécialiste informatique qui a perdu son intelligence au rythme des coups encaissés mais pas ses capacités électroniques,   et Lewitz qui lui n’a  jamais perdu son intelligence,  car il n’en avait pas l’ombre, mais aurait pu dans le cas contraire devenir pilote de F1. Tous formaient déjà la brigade ‘’Poulets grillés’’.

Deux nouveaux vont les rejoindre, Saint-Lo dit d’Artagnan, qui sort d’un hôpital psychiatrique car il assure qu’il était mousquetaire sous un Louis quelconque et enfin Diamant dont la taille impressionnante et l’apparente apathie provoquaient la risée de ses collègues de la BRI.

Pourquoi mettre, en loucedé*, cette brigade de Pieds Nickelés sur l’affaire des trois exécutions ? Tout simplement parce que le policier exécuté était l’ex beau-père d’Anne Capestan.
*En douce

Le qualificatif de policier comique ne veut pas dire que l’enquête est secondaire. l’intrigue est admirablement échafaudée en nous faisant entrer dans la vie privée d’Anne .

Ses exclus, ces parias, ces handicapés  retrouvent ensemble l’idée de l’entraide et de l’amitié, aidés d’un rat policier et d’un roquet gueulard et mordeur.

Quel  plaisir !

Le très beau billet de Claude Le Nocher est, celui de Dasola,.

Restez groupés, Sophie Hénaff, Albin Michel, 2016, 336 pages, Policier comique
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : La bagarre générale avec des hooligans  de foot était trop*, mais tout le monde sait qu’une bonne bagarre resserre les liens, clôt les yeux physiquement tout en les ouvrant mentalement.
*Comme dirait ma petite pré-ado.

 

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « ****  »Restez groupés » de Sophie Hénaff »

  1. Oncle Paul

    Bonjour Papou
    J’avais bien aimé Poulets grillés. Celui-ci m’a échappé. Et si je le trouve au détour d’une étagère, je ne vais pas le laisser refroidir. Peut-être
    Amitiés
    Oncle Paul

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *