*** « Millénium 4 » de David Lagercrantz

Même ce qui est éternel n’a qu’un temps.

couv_MJe ne voulais pas. Par principe. Je n’aime pas les auteurs qui reprennent les héros des autres, jugeant, à torts ou à raison, que leur manque d’imagination pour créer leurs propres personnages est inconvenant et rédhibitoire.
Si je fus tenté, c’est la faute à Dasola.*
*Je ne suis jamais responsable…qu’on se le dise.

Je me suis complètement vautré dans les « explications » qui relieraient l’éidétique, les trous noirs, la théorie de la relativité et la mécanique quantique.

Je ne suis pas complètement naïf au point d’ignorer que nous vivons une époque où la surveillance électronique avec les « big brother *» des États riches fait partie de notre vie et que ces big brother des malfaiteurs utilisent de plus en plus la cybernétique  pour voler, escroquer, faire chanter, dépouiller, abuser voire exploiter les plus faibles et les moins cyber-intelligents de notre société.
* dont la NSA ce « big brother américain » maintenant révélé.

Millenium, de Stieg Larsson, pour les 2 ½ qui n’en ont jamais entendu parler, fut un énorme succès de librairie entre 2005 et 2007. Le décès prématuré de l’auteur à 50 ans avait mis fin aux aventures du journaliste Mikaël Blomkvist et à la hackeuse Lisbeth Salander.
*Pour en savoir plus sur la guéguerre Millenium :
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/08/27/pourquoi-le-quatrieme-tome-de-millenium-fait-l-objet-d-appels-au-boycott_4738440_3260.html

L’idée de David Lagercrantz pour relancer la série « Millenium » en 2015, est d’imaginer que certains génies, voyeurs et indiscrets, pourraient s’associer entre eux pour flouer le commun des mortels et les gouvernements aveuglés par le pouvoir suprême et les profits potentiels.

Revenu en Suède pour s’éloigner des magouilles de son employeur américain et prendre soin d’Arthur, son fils autiste, un savant est assassiné. Il aurait réussi à créer une machine intelligente qui peut continuer à s’améliorer toute seule, sujet qui intéresse les gouvernements mais aussi une société maffieuse de hackers* internationaux.
*Les pirates modernes, les flibustiers de l’internet, les forbans cybernétiques.

Voler sa découverte est-elle l’unique raison de sa mort ? Ou, aurait-il découvert des secrets dangereux impliquant des fonctionnaires  ?

Pendant ce temps, les nouveaux bailleurs de fonds de Millenium, un journal d’enquête avec de grosses difficultés financières, souhaiteraient en faire un magazine « people ».

Mikaël Blomkvist, que la victime voulait rencontrer, et Lisbeth Salander, responsable d’une intrusion électronique dans les programmes secrets de la NSA se retrouvent impliqués, Le premier dans l’enquête policière et notre « piratesse » informatique en sauvant Arthur.

Et si vous pensez que je suis compliqué, détrompez-vous. J’ai élagué  à grand coup de machette cette jungle enchevêtrée de tueurs aimant leurs enfants, de policiers complètement perdus, de programmeurs atrabilaires, de faux jetons inconscients et de fonctionnaires honnêtes*.
*Il y en a encore.

D’ailleurs, je ne vous en dis pas plus. Je ne vous dirai même pas qui est à la tête de la société maffieuse*.
* pourtant je l’avais trouvé avant même les explications de l’auteur.

Tentatives de meurtre, fuites, entôlages, tentatives de décryptage d’un programme de la NSA avec l’autiste, trahisons et mises au « poing* » de Lisbeth envers des vilains se succèdent à un bon rythme.
*N’oublions pas que Lisbeth boxe.

J’étais sceptique et même hésitant. Finalement, c’est une belle suite et même meilleure selon moi que Millenium 3, le dernier tome écrit par Larsson. Si vous ne comprenez pas un iota des explications vous allez quand même prendre du plaisir et sentir la peur de la cyber-évolution sans limite vous faire frissonner*.
*voir P.S.

P.S. : Imaginons qu’on puisse fabriquer une machine intelligente qui continue à s’améliorer toute seule et qui ultérieurement pourra fabriquer une machine encore plus intelligente qui ultérieurement etc.. À quel moment les machines décideront-elles que l’homme est un sous-genre inutile ?
C’est un sujet de SF souvent abordé depuis longtemps, entre autres par Isaac Asimov, cependant ce dernier pouvait-il, il y a plus de vingt cinq ans, entrapercevoir la rapidité avec laquelle de nos jours les inventions d’hier deviennent obsolètes aujourd’hui.

Millenium 4 – Ce qui ne me tue pas, David Lagercrantz, Actes Sud, 2015, 482 pages, Policier Thriller
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Peut-on aimer sans comprendre ? La réponse est évidente puisque dans la majorité des cas on ne sait pourquoi on aime.

Be Sociable, Share!

8 réflexions au sujet de « *** « Millénium 4 » de David Lagercrantz »

  1. dasola

    Bonjour Le Papou, merci pour le lien et plutôt flattée d’avoir donné envie de lire ce roman qui est un honnête thriller. Ce n’est pas forcément la peine de comparer avec Stieg Larsson. Bonne fin d’après-midi.

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Je te lis régulièrement et tu as souvent des commentaires qui font grossir ma PAL. Mais… je ne t’en veux pas.
      Le Papou

      Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Ah c’était toi ! Un billet m’avait décidé, en dépit de mes réticences initiales, à le lire et j’avais oublié de noter le/la responsable. D’où mon cri: Ah c’était toi !
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *