*** « Meurtres dans le sanctuaire » de C.L.Grace

Pourquoi le poison, quand on peut tuer avec du miel ?
Proverbe serbo-croate

cvt_meurtres-dans-le-sanctuaire_8367Je suis un fan des enquêtes de Kathryn Swinbrooke, apothicaire et médecin dans la ville de Cantorbéry au XVe siècle, pendant la guerre des deux roses.
Quand  je n’ai pas envie de me fatiguer la coucourge, elle fait partie des invités comme Nestor Burma, Longmire, Joe Leaphorn, Jim Chee,  sans oublier toute l’œuvre de Lady Agatha*.
*Ne pas oublier aussi Hyeronimus Bosch, Fidelma ou Cadfaël etc…

« Meurtres dans le sanctuaire » est le premier de la série qui débute peu de temps après la  bataille de Tewkesbury en 1471,  et la victoire de la maison de York sur la maison de Lancastre, mettant sur le trône Édouard IV.

Nous faisons connaissance avec son héroïne, abandonnée  par un mari violent « parti rejoindre le parti de Lancastre ? ?», elle vit seule avec son ancienne nourrice Thomasina, au caractère bien trempé, devenue sa servante et sa confidente.

Un Irlandais au service d’Edouard IV,  Colum Murtag, en récompense de ses loyaux services,  vient d’être nommé commissaire du roi dans Cantorbéry en charge des écuries de Kingsmead.

Cantorbéry est une ville riche où affluent de nombreux pèlerins. Plusieurs d’entre eux sont empoisonnés, ce qui risque d’en décourager d’autres et de tarir la manne commerciale.

Étant donné le poison utilisé, le meurtrier pourrait être un médecin du bourg, aussi le conseil de ville, soutenu par le nouveau commissaire, demande à Kathryn, versée dans ce genre de substance, de mener sa première enquête.

PS: J’adore les couvertures de cette série.

Meurtres dans le sanctuaire, C.L.Grace, 10-18, 1999, 186 pages, Policier Historique.
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Je n’en ai pas trouvé et je n’ai pas envie d’en chercher.

Be Sociable, Share!

5 réflexions au sujet de « *** « Meurtres dans le sanctuaire » de C.L.Grace »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *