*** « Les enquêtes d’Hercule Poirot » d’Agatha Christie

L’inexplicable ne se produit presque jamais. En tant que policier, tu apprends à distinguer l’inexplicable de l’inattendu.
Henning Mankell

bm_cvt_les-enquetes-dhercule-poirot_3125Paru après ‘’Le crime du golf’’, ‘’Les enquêtes d’Hercule Poirot’’ est un recueil de neuf nouvelles, plus ou moins longues, plus ou moins passionnantes, mais toujours complexes, qui permettent à notre détective belge de faire fonctionner ses petites cellules grises.

On trouve toutes les facettes des crimes qui ont fait et font toujours la renommée de notre Lady. Des meurtres dans ‘’ La tragédie de Mardson Manor’’ et dans ‘’ Le crime de Regent’s court’’, un suicide mystérieux  dans ‘’ Le mystère de Hunter’s lodge’’, un peu d’espionnage  dans ‘’ L’aventure de l’appartement bon marché’’, et dans ‘’ L’enlèvement du premier ministre’’,  quelques vols importants enfin, un diamant dans ‘’ L’aventure de l’Étoile de l’ouest’’, et des bons financiers dans ‘’ Vol d’un million de dollars de bons’’.

Les deux meilleures enquêtes, à mon humble avis, concernent une malédiction pharaonique dans ‘’ L’aventure du tombeau égyptien’’ et un petit bijou, dans le style de ‘’La lettre volée’’ d’E. A. Poe, intitulé  ‘’L’énigme du testament de Mr Marsh’’.

Certaines de ses nouvelles ont certainement été reprises sous d’autres formes, avec d’autres personnages et en compliquant les indices et les suspects pour donner ces romans complets qui nous enchantent.

Ainsi j’ai retrouvé dans ‘’L’aventure du tombeau égyptien’’ l’atmosphère  délétère de ‘’Meurtre en Mésopotamie’’. Je rassure les anti-spoilers, ce n’est pas la même victime, ni le même assassin et encore moins les mêmes raisons mortifères, mais  l’ambiance est bien la même.

Je ne suis pas, je vous l’ai déjà écrit, un grand amateur de nouvelles mais je dois avouer que celles de Lady Agatha m’ont enchanté. Comme quoi, ce n’est pas ma faute si je n’aime pas ce style mais celle de ceux (ou de celles) qui les écrivent.
Na !

Les enquêtes d’Hercule Poirot, Agatha Christie, Le Masque, 1924,  222 pages, Nouvelles Policières
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Jamais pour cette auteure.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *