** « L’énigme de Catilina » de Steven Saylor

« Caelus, tu es un politicien. Il ne t’est pas permis de dire la vérité et tu es absolument obligé de tout exagérer. »

51GXIDJEPAL._SX301_BO1,204,203,200_Se plonger dans l’histoire latine, revenir plus d’un demi-siècle* en arrière et constater, sans trop de surprise, que la culture ; c’est ce qui reste quand on a (presque) tout oublié. En effet, que reste-t-il de mes leçons d’histoire de l’antiquité et de sept années de latin ? Des noms, des guerres, quelques  actions héroïques, une louve, des oies, et quelques bribes de locutions.
*Le mien

Font partie de ces non oubliés, Romulus et Remus, Jules César et Vercingétorix*, Cicéron**, et des maux de tête pour traduire ses catilinaires, quelques empereurs dont Jules encore, Néron, Claude, Vespasien (pour ses urinoirs), Hadrien (pour son mur).
*Astérix et Obélix, aussi, mais ils sont venus plus tard
**parce que « c’est point carré » (C’est idiot mais j’aime encore)

On peut diviser ce polar historique en deux parties avec comme dénominateur commun, Gordien l’Enquêteur, un détective privé qui survit dans le siècle qui précéda J.C.* et où vécut J.C.**
Quelques cadavres sans tête retrouvés dans sa ferme pour la partie policière et, pour les magouilles politiques, la conjuration de Catilina, reliées aux élections romaines, auxquelles Méto, le jeune fils de Gordien va être mêlé.
*Jésus Christ
**Jules César

Gordien, qui approche la cinquantaine,  a déjà côtoyé Cicéron et Jules César et a hérité d’une ferme en Étrurie où il s’est installé, heureux de s’éloigner  de Rome et de ses intrigues.

Cet héritage a mécontenté les parents du donateur, possesseurs de terres autour de sa nouvelle propriété, qui ont perdu leur procès pour le récupérer, quand aux  manigances romaines, elles  le rejoignent lorsqu’on lui demande de rendre service à Cicéron, son avocat dans le procès, et d’être l’hôte de Catilina.

L’Histoire de Rome et les coutumes de cette époque sont les parties les plus intéressantes chez Saylor.  Ainsi outre la lutte entre Catilina et Cicéron pour l’élection au consulat, lutte qui aboutira à une nouvelle guerre civile dans laquelle Gordien participera contre son gré, on vit avec une famille et on apprend  les  relations qui existaient entre maitre et esclaves, entre patriciens et plébéiens, entre anciens riches et parvenus.

Quand aux cadavres, la solution apparaitra à Gordien au pire moment de sa vie.

 L’énigme de Catilina de Steven Saylor, 10/18, 461 pages, Policier historique
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Le passage à la majorité se faisait à 16 ans. Même en ce temps-là cela ne voulait pas dire qu’on était devenu adulte.

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « ** « L’énigme de Catilina » de Steven Saylor »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *