***** « Le théorème du homard » de Graeme Simsion

Coeur3Ou comment trouver la femme idéale…

CVT_Le-theoreme-du-homard_9742Quand on est… « programmé différemment. Une des caractéristiques de ma programmation était que j’avais du mal à éprouver de l’empathie. Ce problème…constitue, en fait, un des symptômes des troubles du spectre autistique…
Bien sûr, j’étais déprimé : je n’avais pas d’amis, pas de vie sexuelle, pas de vie sociale, ce qui était simplement dû à mon incompatibilité avec les autres.»

Ce bouquin est rempli de petits signets de couleur pour tous les passages dont je voulais me souvenir. Je vais glisser quelques citations dans mon billet tout en sachant déjà qu’il va devenir beaucoup trop long.

Don a peu d’amis, sinon le couple Gene et Claudia qui, disons-le, n’est pas un modèle de vie familiale. Le couple n’ayant pas réussi à régler son «Problème Épouse» car, «Malheureusement leur approche reposait sur le paradigme traditionnel du rendez-vous auquel j’avais précédemment renoncé en estimant que les probabilités de succès ne justifiaient ni l’effort nécessaire ni les expériences négatives. »

Il décide de créer un questionnaire pour son projet d’épouse compatible dans lequel on retrouve aussi bien son comportement inflexible sur la notion des horaires, que d’autres contraintes telles le refus du tabac, des personnes en surpoids, des adeptes du végétarisme ou du végétalisme etc.. questionnaire auquel il ajoute de nouvelles exigences* à chaque mauvaise expérience.
*telles ne pas aimer la danse ou la glace aux abricots

Un quiproquo le met en contact avec Rosie, qu’il croit envoyée par Gene, et devrait, de ce fait, être compatible.
Rosie, issue selon sa mère décédée d’une soirée de fin d’études un peu folle, est à la recherche de son père biologique. Don va l’aider en retrouvant tous les participants à cette soirée et récolter, à leur insu, des éléments permettant d’effectuer des tests de recherche d’ADN.

Seulement Rosie est loin de représenter la compagne idéale recherchée, toujours en retard, elle fume et refuse toutes protéines animales à l’exception de celles de la mer issus de productions durables.
Cette rencontre va pourtant progressivement bouleverser la vie de notre héros. « Une femme m’avait donné son numéro de téléphone et m’avait dit de l’appeler… ce fait avait bouleversé tout mon univers…et pourtant j’avais le sentiment irrationnel qu’au moment où je l’appellerais, elle comprendrait qu’elle avait commis une erreur. »

« – Va te faire foutre, a-t-elle (Rosie) dit.
Apparemment, nous étions redevenus amis. »
Cette « amitié » cache des sentiments inconnus pour Don qui a du mal à gérer les rencontres entre personne de sexe opposé : « La tenue vestimentaire des femmes est en grande partie destinée à accentuer leur charme afin d’attirer un partenaire dans le cadre d’une stratégie de reproduction. »

« -Tu as déjà eu une activité sexuelle ?  lui demande Gene
-Bien sûr. Mon médecin y est tout à fait favorable… Seulement, c’est plus compliqué quand on ajoute une deuxième personne. »

On se doute, depuis leur première rencontre, de la conclusion du roman.

« Tu veux bien qu’on se balade ensemble une petite demi-heure ? Et pendant ce temps, pourrais-tu accepter de faire juste semblant d’être un être humain ordinaire et m’écouter?  Je n’étais pas sûr d’être capable d’imiter un être humain ordinaire, mais j’ai accepté la petite balade. »

Cela fait bien longtemps qu’une lecture ne m’avait transporté aussi loin de mon entourage immédiat.  J’ai sourit et même souvent rit aux aventures géniales de cet autiste.

Je n’ai trouvé aucun billet négatif sur ce roman, il doit pourtant y en avoir. Voici ceux de Jules, Karine, Cryssilda, Titine, Leiloona, Syl et Cathulu.

PS: Si, si, c’est encore un coup de cœur !

Le théorème du homard de Graeme Simsion, Éditions NIL, 2014, 408 pages, Roman
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol dièse du Papou :
Un petit dernier qui concerne l’Islam et l’usage de l’alcool :
-On va peut-être lui sucrer ses soixante-douze vierges à cause de moi.
Je connaissais cette théorie religieuse…Celle-ci me paraissait tout de même curieuse.
-Je trouve ça irrationnel, ai-je remarqué. De vouloir des vierges. Une femme ayant une certaine expérience sexuelle est certainement préférable à une novice.

Il y en a un aussi sur Jésus et sa mère, mais je vous laisse le soin de la découvrir par vous-même.

 

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « ***** « Le théorème du homard » de Graeme Simsion »

    1. jpvalentin Auteur de l’article

      En effet mais pas seulement pour les européens, pour tous ceux dont la programmation n’est pas hors du commun 1 😀
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *