*** « Le secret de Chimneys » d’Agatha Christie

Si Cendrillon avait eu une horloge dans le cœur, elle aurait bloqué les aiguilles à minuit moins une et se serait éclaté au bal toute sa vie.
                                                                                                                       Mathias Malzieu

bm_5953_1763341Anthony Cade est un guide de safari désabusé au  Zimbabwe lorsqu’il croise un de ses anciens condisciples anglais qui lui confie la mission de rapporter à un éditeur, contre l’importante récompense de 1000 livres, les mémoires du comte Stylpich, ancien premier ministre du roi d’Herzoslovaquie, Nicolas II, assassiné sept ans plus tôt avec son épouse et ancienne danseuse, Varaga.

La république, qui fut proclamée alors, n’a plus le soutien populaire et le retour de d’un Héritier royal est sur le point de survenir.

L’Honorable George Lomax demande à Lord Caterham de recevoir, dans sa propriété de Chimneys, plusieurs  personnes concernées par l’arrivée au pouvoir du prétendant au trône  et par la  signature d’un contrat pétrolier avec la Grande-Bretagne. Anthony, après avoir remis le manuscrit à un représentant des éditeurs,  se retrouve invité* avec  le baron Lopretjzyl représentant du parti monarchiste de Herzoslovaquie, un américain silencieux qui semble s’intéresser au pétrole, la jolie Chiffonnette, autrement appelé Lady Eileen Bundle Caterham, la fille du lord,  Bill Eversleigh, un proche collaborateur de Lomax, et avec un personnage important qui demeure  incognito. Ajoutez-y quelques domestiques et la nurse française des enfants et vous avez un portrait presque complet de ce raout..
*sans que je me souvienne  bien pourquoi, et ce n’est pas important.

Le manoir de Chimneys a déjà fait l’objet d’un scandale, lors de la dernière visite du roi Nicolas II,  avec la disparition du diamant Koh-I-Noor qui n’a jamais été retrouvé.

Il va malheureusement devenir le lieu d’un autre lorsque le personnage énigmatique, qui n’est autre que le futur roi,  est assassiné. Quelle n’est pas la surprise de reconnaitre dans le mort le représentant des éditeurs venu chercher le manuscrit.

Ce roman policier et d’espionnage met en scène pour la première fois le Superintendant Batlle, personnage typiquement anglais de peu de mots.

À une trame d’espionnage,  dans un pays imaginaire, Lady Agatha mêle une intrigue sentimentale, où Cendrillon n’est pas forcément une femme, une enquête sur un meurtre et l’histoire du « roi Victor »un voleur de bijou intéressé par  le diamant.

Une excellente lecture dans l’état physique et mental où je me trouvais.

Le secret de Chimneys, Lady Agatha Christie, Le Livre de Poche, 1933, 192 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

 Le bémol du Papou : Jamais pour notre Lady.

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « *** « Le secret de Chimneys » d’Agatha Christie »

  1. yueyin

    J’adore positivement ce roman ; Anthony n’est-il pas délicieux et Virginie délicieuse et Chimney donc… j’a-do-re le côté rocambolesque et l’hommage à notre Arsène national 🙂

    Répondre
  2. Oncle Paul

    Bonjour Papou
    Tu me donnes une idée de relecture, mais quand, ça je ne sais pas. Quand je serais plus vieux peut-être ou que je n’aurai plus envie de rédiger de chroniques pour le blog et lire uniquement que pour mon plaisir.
    Amitiés

    Répondre
    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Cher Oncle Paul, tu me sonnes des idées presque chaque jour, des fois ça m’affole mais bon après je relaxe et me dis que de toutes façons, je n’arriverai pas à tout lire.
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *