*** « Le Guide du voyageur galactique » de Douglas Adams

À l’éternelle question toujours demeurée sans réponse :  » Qui sommes-nous ? D’où venons nous ? Où allons nous ? Je réponds :  » En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne. »
                                                                                                                                 Pierre Dac

1077407-gfJ’ai lu ce guide dans « l’temps lontan ». Son titre était alors « Le Guide du routard galactique ». Mais, même aux confins de l’Univers, l’engeance avocassière est intervenu pour faire respecter les droits des  tordus.
Pour être plus précis dans l’imprécision et plus clair dans l’obscurité, ma lecture a eu lieu au siècle dernier lequel, au fur et à mesure des années qui passent et on vient juste d’en entamer une, s’éloigne de plus en plus de notre présent et continuera à se distancer de notre futur.

*Créole réunionnais : Jadis

Tout est parti d’un de mes derniers billets dans lequel je mentionnais Pierre Dac, Francis Blanche et signé Furax. Une loufoquerie radiophonique qui a marqué mon enfance, mon adolescence et marque toujours le « pas encore adulte » que je suis devenu, puisque je refuse de me soigner.

Je souhaitais replonger dans une folie délirante et mon doigt chercheur courant sur les titres possibles de ma bibliothèque a pointé, de sa propre volonté et sans instruction de mes synapses endormis, ce vieil ouvrage sur lequel mon dernier neurone efficace a fait tilt.

Faisons court* !
*Pour une fois

Si vous n’aimez pas la science-fiction :
– ce livre n’est pas pour vous.

Si vous n’aimez pas la folie inventive, voire la folie tout court :
– ce livre n’est pas pour vous.

Si vous ne croyez pas aux hommes à deux têtes et trois bras, au robot neurasthénique ou que la terre est un immense ordinateur fabriqué  :
– ce livre n’est pas pour vous

Si vous n’aimez pas le saugrenu, l’aberrant, l’abracadabrant, l’absurde, le baroque, le biscornu, le bizarre, le burlesque, le comique, le dément, le déraisonnable, l’étrange, l’excentrique, l’extravagant, le farfelu, l’inattendu, l’incongru, l’insensé, l’insolite, le loufoque, le lunaire*, l’original, le singulier voir le stupide :
– ce livre n’est pas pour vous.
*Et tous les autres habitants de l’Univers

Et si vous aimez alors vous ferez comme moi, vous chercherez la suite :
« Le dernier restaurant avant la fin du monde ».

Les questions en exergue ne sont pas là par accident, elles sont la raison principale des aventures cosmiques, improbables et imprévus des héros de ces aventures pan-galactiques*.
*Pour une des réponses voir le bémol du Papou en verlan.

J’ajouterai, toujours de Pierre Dac :« Rien n’est moins sûr que l’incertain. »

Et aussi : « L’infini ne peut guère conduire qu’à zéro et réciproquement. »

Un extrait pour réfléchir pendant le long voyage à travers le cosmos :
« L’une des choses que Ford avait toujours eu le plus de mal à comprendre chez les humains était leur manie de perpétuellement dire et répéter les plus plates évidences, genre : « Quelle belle journée »…ou « tiens il neige ce matin »* ou « je suis Charlie« *
Au début, Ford avait bâti une théorie pour justifier ce comportement bizarre : Peut-être que si les êtres humains cessaient d’agiter leurs lèvres, leur bouche risquaient de s’ankyloser…
Il abandonna cette théorie au profit d’une autre : S’ils cessaient d’agiter leurs lèvres, leur cerveau se mettaient à travailler. »
*C’est vrai et évident pour les deux.

Bonne lecture !

Zazy en a parlé .

« Le Guide du voyageur galactique » de Douglas Adams, Folio, 1979, 274 pages, S.F.
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le molbe du Poupa : Pourquoi 42 ?

 

 

Be Sociable, Share!

6 réflexions au sujet de « *** « Le Guide du voyageur galactique » de Douglas Adams »

    1. jpvalentin Auteur de l’article

      D’accord mais c’est parce que tu aimes la folie et que tu crois aux hommes à deux têtes et trois bras et au robot neurasthénique. Ce n’est plus une question de SF. C’est une question d’amour ! 😀
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *