** « Le gué du Diable » de Marc Paillet

La haine est nourrice de mauvaises pensées, inspire les injustices, médite le crime.
                                                                                                        Louis-Auguste Martin

Après la lecture de «La scribe» de Garrido, j’ai eu l’envie soudaine et pressante de relire un roman de Marc Paillet avec  une enquête des missi dominici* de Charlemagne, Erwin le saxon et Childebrandt le noble.
*Envoyés spéciaux pour surveiller et régler les problèmes mettant en cause les dirigeants des contés.

Je les ai retrouvés à Auxerre, ville que j’ai connue dans ma jeunesse… bien longtemps après le règne de Charlemagne… il ne faut quand même pas exagérer mon âge.

La région, dirigée par le comte d’Auxerre, Ermenolde,  souffre de  la haine des deux principales familles, les Gérold et les Nibelung. Ces derniers sont apparentés à Childebrandt ce qui provoque le ressentiment des uns et l’espoir des autres.

Cette  haine date de plusieurs générations et se nourrit perfidement de chacune des actions de l’un ou l’autre camp.

En fait, tout le monde, incluant qu’Ermenold, voudrait accroître sess terres au dépend des autres. L’assassinat d’un soldat des Nibelung, puis celui des régisseurs de chaque famille ainsi que la disparition du petit-fils Nibelung et de la petite-fille Gérold aurait pu provoquer de sanglants combats sans la présence d’Erwin et son épée, de Childebrandt et ses soldats, ainsi que de leurs assistants, Timothy le grec, Antoine le moine paillard et Doremus le brigand repenti.

Nos missi dominici  devront trouver le meurtrier en dépit des non-dits, des mensonges et des dissimulations des membres des deux familles et des tentatives d’émeute des  séides  du comte d’Auxerre.

Une lecture reposante que n’aurait pas désavouer William Shakespeare qui aurait pu l’utiliser pour une de ses tragédies*.
*C’est certainement l’inverse..

Le gué du Diable, Marc Paillet, 10/18, 252 1996, 252 pages, Policier historique
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Erwin n’est pas très présent. 

Be Sociable, Share!

4 réflexions au sujet de « ** « Le gué du Diable » de Marc Paillet »

    1. jpvalentin Auteur de l’article

      Oui le prochain sera pour bientôt et je m’attaque à la relecture de Sir Arthur Conan Doyle.
      Le Papou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *