*** « La danse de la mouette » d’Andrea Camilleri

Les mouettes naissent des mouchoirs qu’on agite au départ du bateau.
                                                               Gregorias de Ramon  Gomez de la Serna

Une enquête de Salvo Montalbano.

51jnht5cepl-_sx195_Avez-vous  déjà vu un oiseau en plein vol, tomber comme une pierre parce qu’il vient de mourir ?  Salvo Montalbano lui, l’a vu cette mouette qui a dansé quelques secondes sur le sol avant d’expirer.
Il ne sait pas que cette image va ressurgir dans sa mémoire lorsqu’il retrouvera le  «catafero*» d’un ancien danseur, ami de son adjoint Fazio qui a disparu.
*cadavre

En Sicile, quand on enquête sur les trafics, la mafia n’est jamais très loin et en retrouvant Fazio blessé, Salvo sait que sa vie est toujours en danger.

Entre Livia, son amie de cœur, venue lui rendre visite, qu’il délaisse par obligation et Angela, la jolie infirmière peu farouche et trop serviable, Salvo semble complètement dépassé.

Mais, à 57 ans, il n’a  rien perdu de ses capacités d’analyses ou autres.

Contrebandes portuaires, exécutions, amours illicites, subordinations et chantages, un cocktail dangereux surtout si des politiciens y sont mêlés.
Excellent !

La danse de la mouette, Andrea Camilleri, Pocket, 2016, 173 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Salvo ! Un jour les femmes te perdront !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *