**** « Enterrez vos morts » de Louise Penny

Le pays de la Nouvelle France est un nouveau monde, pas un royaume.
                                                                                               Samuel de Champlain

Coeur39782330052393Vous qui suivez mes promenades livresques, vous le savez déjà :
j’aime les romans de Louise Penny, le village de Three-Pines, les boissons chaudes, les viennoiseries et Ruth Zardo.

Le  lieu principal de ce nouveau tome des enquêtes de l’inspecteur-chef Armand Gamache n’est pas situé dans ce petit village introuvable, enfin pas que…
Il est préférable que je vous fasse un résumé de cet opus foisonnant, à mon avis le plus élaboré, le plus recherché et, à mon avis, le meilleur de la série et le seul qualifié de « coup de cœur ».

La plus grande partie de l’action se passe dans la ville de Québec où notre chef enquêteur se remet de ses blessures physiques et mentales.

Dans son obsession de retrouver le cercueil de Champlain, un archéologue amateur n’hésitait pas à creuser des trous dans les sous-sols de la ville, souvent sans la permission des propriétaires. Ce n’était certainement pas une raison pour l’enterrer dans la cave de la « Literary and Historical Society », la bibliothèque anglophone de la cité.

Les enquêteurs de la ville de Québec demande l’aide de Gamache qui fréquentait cette bibliothèque pour des recherches sur la bataille des plaines d’Abraham. Bataille qui vit la défaite des troupes françaises de Montcalm et l’implantation définitive des anglais au Canada.

D’un autre côté, notre policier, gêné par la résolution de sa dernière affaire à Three-Pines*, reçoit chaque jour une lettre de Gabri lui demandant à chaque fois « pourquoi Olivier aurait déplacé le corps ? ». Il charge son adjoint, Jean-Guy Beauvoir, de prendre quelques jours de vacances et de vérifier discrètement les éléments qui ont abouti à l’inculpation de l’aubergiste.
*
Révélation brutale

En utilisant certains faits historiques, Louise Penny  aborde dans ce livre, l’histoire moderne du Canada, les rivalités linguistiques et religieuses, la quasi disparition du fait anglais au Québec, les problèmes politiques posés par les séparatistes québécois et va même jusqu’à aborder la haine ancestrale entre Irlandais et Anglais.

Le peu d’informations venues jusqu’à nous sur  le « créateur de la Nouvelle-France », permet à l’auteure d’avancer toutes les hypothèses et une conclusion des plus farfelues mais non pas emprunte d’humour sur la disparition de son cadavre.

Quand à l’enquête de Beauvoir, la conclusion m’a scotché.

Tous les romans de Louise Penny, sauf un, avaient obtenus la mention « très bon » (***).
Celui-là mérite la mention « j’aime » (****) et un coup de cœur en prime.

Pour les autres billets cliquez sur leurs noms : Suzanne, Yue Yin. 

logo-québec-en-novembreAvec le logo der Karine

Enterrez vos morts de Louise Penny, Actes Sud, 2013, 464 pages, Policier
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Je n’aurai jamais dû lire les deux suivants avant celui-là mais au moins, maintenant… je sais.


Be Sociable, Share!

11 réflexions au sujet de « **** « Enterrez vos morts » de Louise Penny »

  1. Suzanne

    Très bon billet. Vraiment un coup de coeur pour moi. Bonnes lectures dans les nouvelles aventures qu’il te reste à découvrir et crois-moi, dame Penny va te surprendre de plus en plus avec notre bon Gamache.

    Répondre
  2. Ping : Québec en novembre 2015! Le billet récap!

  3. Genevieve

    J’adore Louise Penny! J’ai lu son dernier (Un long retour) pendant la longue fin de semaine de l’Action de Grâces. Celui-ci, je l’avais beaucoup aimé aussi. J’ai déjà hâte au prochain!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *