*  »Emergency 911 » de Ryan David Jahn

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
                                                                  Boileau

9782330014216L’enlèvement de sa fille Maggie, sept ans plus tôt, a bouleversé la vie de Ian Hunter, un policier de Bulls Mouth au Texas. Il a sombré dans l’alcool, sa femme l’a quitté pour un autre policier et depuis, confiné à un travail de bureau, il répond toute la journée aux appels d’urgence.

L’appel au secours reçu ce jour-là le secoue. Il est certain qu’il provenait de sa fille, lorsque la communication a été brutalement interrompue.

En fait Maggie, c’était bien elle, vit toujours dans la même ville, prisonnière d’un couple formé d’Henry Dean, concierge de l’école, et de Beatrice devenue un peu zinzin après le décès accidentel de leur bébé. Henry, dont le QI avoisine celui d’un serpent sans sonnettes, n’a rien trouver d’autre, pour satisfaire l’instinct maternel de son épouse, que d’enlever des bébés. Maggie, renommée Sarah, fut la troisième et la seule à survivre.

La découverte accidentelle de la tombe des bébés sur un terrain appartenant au Dean va provoquer les évènements qui vont ensanglanter le territoire des États-Unis depuis le Texas jusqu’en Californie.

Après avoir froidement assassiné les policiers venus l’interroger et blessé Ian, Henry Dean s’enfuit sur les routes entrainant sa femme et Maggie-Sarah dans un voyage chaotique ponctué de meurtres d’innocents.

Ian, bien que blessé gravement, après avoir torturé et tué un frère d’Henry pour obtenir des informations sur leur possible destination, se lance à leur poursuite.

D’accord, j’avoue ! J’ai du mal à en parler* comme j’ai eu du mal à passer au travers. Trop d’incohérences, trop d’impossibilités, trop de meurtres inutiles… avec des personnages dont l’épaisseur est plus fine que celle du papier JOB.
*D’où la citation en exergue.

Trois personnages principaux qui agissent par instinct. Maggie qui ne pense qu’à s’évader, Henry qui tue pour survivre et Ian qui veut retrouver sa fille.

Et, dans un village abandonné,…un final à la O.K. Coral.

Mes difficultés à apprécier les thrillers sanglants se confirment. Heureusement il y a des amateurs dont Serial Lecteur, Céline et Claude.

Emergency 911 de Ryan David Jahn, Actes Sud, 2013, 403 pages, Thriller
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : On ne frappe pas un homme à terre encore moins  un livre atterrant mais franchement, c’est quoi cette manie des titres en anglais.

Be Sociable, Share!

4 réflexions au sujet de « *  »Emergency 911 » de Ryan David Jahn »

  1. yueyin

    Clairement pas pour moi beurk 🙂 les titres peuvent être dans n’importe quelle langue pour moi tant qu’ils sont pertinents, parfois je me demande juste d’où ils tombent et quel est le rapport avec la choucroute 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *