Archives de catégorie : a table

Tomates farcies

On trouve des tomates à l’année longue, mais à cette saison  les tomates de pleine terre ont un parfum que n’ont pas leurs sœurs de serre. 

Il existe autant de recettes de farce que de cuisiniers, en voici deux qui n’ont comme différence que l’ingrédient qui donnera du moelleux à votre préparation.

Ingrédients de base :
6 tomates
600 gr de viande hachée maigre
1 oignons haché ou 2
2 gousses d’ail hachées
Huile d’olive
Sel & Poivre


Pour les épices et les épices, utiliser celles que vous aimez, voici les miennes :
1 C/T d’origan haché appelé aussi marjolaine
1 C/T de menthe haché
1 C/T de persil haché
1 C/C de cumin

Pour le moelleux 

Soit 2 œufs battus

Soit  2 tranches de pain de mie, sans la croûte, trempées dans de l’eau ou mieux dans du lait 

Préparation :

Préchauffer le four à 350 F ou 180 C

Laver les tomates et trancher le futur chapeau (2 mm d’épaisseur environ)

Avec un couteau pointu et tranchant découper l’intérieur des tomates à environ 3 mm du bord. Retirer la chair avec une cuillère (il existe un outil mais je n’en ai pas). Retirer les parties blanches importantes un peu dures, réserver.

Dans un bol, mélanger avec les mains la viande, l’oignon, l’ail, et les fines herbes.

Ajouter les œufs et continuer à mélanger 

ou 

Ajouter  la mie de pain après l’avoir pressée pour retirer le maximum de liquide.

Continuer à mélanger pour obtenir un appareil homogène

Avec une cuillère, déposer dans chaque tomate un peu de farce en pressant pour qu’elle soit remplie jusqu’au fond. Ajouter suffisamment de farce pour qu’elle dépasse de la tomate puis y déposer le chapeau.

Huiler  un plat allant au four, y mettre les tomates. Ajouter un filet d’huile sur les chapeaux.
Placer le plat sur la grille du milieu  pour environ 45 minutes. Les chapeaux doivent juste commencer à roussir, si ils se colorent trop tôt, mettre une feuille d’alu par dessus. 

Bonne appétit !

P.S. : J’ai un petit plaisir à vous faire partager.
Ces tomates farcies se congèlent très bien. Vous les faites cuire seulement 30 minutes puis vous les mettez au congélateur et, en plein hiver, alors que les tomates n’ont plus aucun goût, vous les sortez, les remettez au four 15 minutes et vous les dégustez  en pensant à l’été qui s’est enfui.

Encornet en cocotte

Les encornets ne font pas partie des aliments  courants.
Seulement, de temps en temps, j’aime bien ça, qu’on les nomme Encornets, calamars, supions ou chipirons.

Ici on les trouve surtout dans les restaurants chinois en beignets ou, pour les tout petits, juste cuits à la vapeur.
Cette  recette facile permet d’apprécier ce céphalopode pas très beau qui ressemble à une seiche.

Préparer les encornets est compliqué*, demander à votre poissonnier de les parer pour vous.
*Surtout les tentacules

Ingrédients pour 2 personnes:

500 gr de calamars pas trop gros*
1 oignon jaune
1 gousse d’ail
25 cl de vin blanc sec
4 tomates ou 1 boite de tomates concassées
5 cl d’alcool**
1 piment (facultatif)
Huile d’olive
Sel & Poivre

*Éviter ceux qui font 13 mètre de long, ils sont difficiles à cuisiner et j’ajouterai heureusement introuvables sur les étals de notre poissonnier.
** Choisir votre poison préféré, je trouve que le Calvados ou le Rhum ambré donne un parfum qui se marrie bien avec ce plat. L’Armagnac, le Cognac ou même le Whisky etc…devraient apporter leur saveur  particulière.

Préparation :

-Éplucher et hacher l’oignon et l’ail.
-Couper les calamars en fines rondelles .
-Mettre 2 ou 3 cuillerées  d’huile d’olive dans une cocotte et faire rissoler les calamars 2 minutes en remuant. Verser les dans une passoire et réserver.
-Dans la même cocotte, faire fondre les oignons, sans les faire roussir, puis ajouter l’ail vers la fin.
-Remettre les calamars, ajouter l’alcool  et flamber.
-Ajouter les tomates en dés ou la boite de tomates concassées et  le piment pour ceux qui aiment  bien épicé.
-Mouiller avec le vin blanc, saler et poivrer.
-Fermer la cocotte et faire cuire à feu doux  pendant 1 heure.

C’est tout.

Servir sur du riz blanc ou des pâtes style tagliatelle.
Bon appétit !

 

Haricots verts à la tomate

La section « à table » de ce blog, abandonnée depuis plusieurs années, va renaître provisoirement…on verra plus tard.

Je commence par un plat qui m’a fait manger des haricots verts dans mon enfance alors que ces légumes étaient… « beurk »,

Et puis, c’est un plat qui se décline en de nombreuses variantes.

Ingrédients pour 4 personnes :
750 gr à 1 kg de haricots verts.

500 gr à 750 gr de tomates.
1 (ou plus) oignon jaune.
1 (ou plus) gousse d’ail.
Huile d’olive.
Sel & poivre.

– Équeuter les haricots. La mode est de le faire d’un seul côté. Je renie cette pratique qui, à mon humble avis,  a plus à voir avec la paresse ou le manque de temps qu’à une amélioration gustative.
– Éplucher et hacher l’oignon et l’ail.
– Laver et couper les tomates en dés.
– Verser l’huile d’olive dans une marmite ou un faitout.  faire revenir l’oignon 2 minutes sans le caraméliser.
– Ajouter les tomates à feu vif pour 2 minutes.
– Ajouter les haricots verts et l’ail. Brasser.
– Saler & poivrer. Brasser de nouveau.
– Mettre à feu doux entre 15 et 20 minutes ou jusqu’à ce que les haricots soient tendres mais encore légèrement croquants

Servir chaud.

déclinaisons  possibles:
– Des épices :
1 c/soupe de coriandre et, ou
1 c/café de cumin en poudre et, ou
1 petit piment oiseau (fort) pour ceux qui aiment ça

– Des fines herbes :
De l’origan au goût et, ou
1 feuille de laurier et, ou
Du thym et, ou

Du persil haché

– Autres :
1 petite boite d’anchois ou,
70 gr de lard fumé ou ½ chorizo ou,
4 tranches de jambon de Bayonne ou équivalent.

N’oubliez pas que les quantités sont données à titre indicatif et  que vous pouvez,quantifier l’oignon et l’ail à votre goût. 

Bonne appétit !

 

Poulet massalé facile

Poulet massalé facile

Voici donc une première recette avec du massalé. 

Ingrédients :
3 livres de poulet en morceaux
400 gr d’oignon blanc émincé
400 gr de tomates coupées en dés
1 cuillère à soupe de graines de cumin
2 gousses d’ail
1 clou de girofle
2 cuillères à soupe de massalé
2 cm de gingembre frais râpé
2 cuillères à soupe de pâte de tamarin (facultatif)

Préparation

Dans une cocotte, faire dorer, dans un peu d’huile, les morceaux de  poulet  saupoudrés de graines de cumin.

retirer et mettre de côté. Dans la même huile faire revenir l’oignon, quand il commence à roussir, remettre  le poulet et ajouter  les tomates, l’ail, le clou de girofle, le gingembre.

Lorsque les tomates sont cuites (10 minutes environ) ajoutez le massalé, brasser le tout, puis  ajouter de l’eau* à niveau et laisser mijoter 30 minutes (poulet ordinaire), 40 minutes  (poulet fermier) ou 1 heure minimum (poulet pays) ou plus sérieusement jusqu’à ce que les morceaux de poulet se détachent facilement.
*Ou du bouillon de poulet.

Facultatif : 10 minutes avant la fin de la cuisson, mélanger 2 cuillères à soupe de pâte de tamarin dans un peu d’eau chaude et ajouter. à la préparation.

Servir avec du riz ou des pâtes.

 

Poudre d’épices : massalé

Après ma  série « à table » qui présentait des plats faciles et rapides pour ceux qui bossent, j’ai pris ma retraite. Je ne voyais pas l’intérêt de continuer avec autant de blogs, de sites et d’émissions télévisuelles sur les recettes.
Seulement pour trouver de nouvelles idées, de nouvelles saveurs, de nouveaux produits, encore faut-il avoir du temps pour chercher. Moi, j’en ai. 

Le « massalé » réunionnais, déformation créole du « Goram Massala » bien connu dans la  cuisine indienne., fait partie des saveurs exotiques à essayer. 

On trouve facilement ce mélange d’épices mais on dit qu’il existe autant de mélanges qu’il y a de cuisiniers, alors pourquoi ne pas préparer le vôtre à votre goût.

Ingrédients :
Vous trouverez ci-dessous la  liste que j’utilise.

*1 cuillère à soupe de graines de coriandre

*1 cuillère à soupe de graines de cumin
*1/3  cuillère à soupe de fenugrec
*1/3 cuillère à soupe de graines de poivre noir
*1 cuillère à soupe de curcuma

*1/3  cuillère à soupe de curry (ici je ne trouve pas de calipoulé)
*Les graines d’ 1 gousse de cardamone
*1 clou de girofle
*1 piment de Cayenne séchés (facultatif pour ceux qui ne les aiment pas)
*1 anis étoilé (facultatif)

Dans le futur, à partir de cette première recette, vous pourrez toujours modifier les quantités de chacun des ingrédients en fonction de vos goûts.

Préparation :
Faire légèrement grillé à sec tous les ingrédients sauf le curcuma, quand vous entendez les graines de cumin chanter, retirer du feu. Moudre dans un moulin à café, ajouter le curcuma.

C’est tout. Le massalé peut-être utilisé pour toutes les viandes et les poissons fermes comme la lotte.

Tartine de fèves* au chèvre frais

C’est la période des fèves*, une légumineuse moins courues dont le goût cuit peut surprendre.
*Ou « gourganes » au Québec

Sa saveur est beaucoup moins prononcée lorsqu’elles sont fraiches et vous pouvez les déguster à la croque au sel ou de la façon suivante.

Sur une tartine de pain grillé et encore chaud, étalez une belle épaisseur de chèvre frais.

Poivrez selon votre goût.

Écossez les fèves fraiches, d’une jolie couleur verte, si elles sont blanches, elles ne sont plus fraiches et seront cuites après avoir retiré la peau blanche.

Recouvrez votre tartine de chèvre des petites fèves en appuyant légèrement, salez et croquez.

Bon appétit !

Punch créole du Papou

Merci à Marc qui fut mon initiateur quelques vingt années plus tôt.

_19-116316

Dans un grand saladier, mélangez :

1 tasse (250ml) de rhum*
1/4 tasse (60 à 70 ml) de sirop de cannes (ou de maïs ou d’érable)*
7 tasses (1,75 L) de jus de fruit exotiques (mélange d’ananas, de mangue, de fruit de la passion etc..)*
et **
1/4 à 1/2 de cuiller à café de cannelle*
1/4 à 1/2 de cuiller à café de muscade*
1/4 de cuiller à café de poivre noir*
Angustura bitter

*Toutes les valeurs sont modifiables en fonction du goût de celui qui le prépare.
** Ça marche très bien avec juste du jus d’orange ou n’importe quel autre.

Si vous pensez que c’est trop de liquide, attendez de voir à quelle vitesse le punch disparait.

Vous brassez énergiquement, en évitant d’éclabousser*, pour bien mélanger les épices au liquide.
*Ce serait du gâchis

Servez sur glace dans de jolis verres à punch* en ajoutant 3 gouttes d’angustura bitter.
*un verre à eau fait aussi bien l’affaire

Vous pouvez enjoliver la présentation avec de mignons parasols asiatiques comme sur la photo mais cela ne changera rien au goût du cocktail.

À votre santé !

Escargots à la bordelaise façon Marie-Claude

Recette pour famille nombreuse qui ramasse ces gastéropodes appelés « petits gris » pendant la période autorisée et après ou pendant une bonne pluie.

Pour 6/8 personnes,

350/400 escargots de nos jardins
1kg de chair à saucisses
1kg ognons
1 bouquet garni (thym/laurier/persil)
1 litre de vin blanc sec j’aime bien
Mie de pain dur
2/3 gousses d’ail 1/2
sel/poivre/piment d’Espelette/réserver du persil

1/ Laver les escargots dans plusieurs eaux avec du gros sel et le dernier rinçage avec du vinaigre blanc (jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bave) , les plonger dans un grand récipient rempli d’eau bouillante et les mettre à cuire avec : bouquet garni, 3/4 bouteille de vin blanc/sel/poivre/piment /ail/ognon, laisser cuire 1h ou plus (goutter un escargot, il doit se sortir de la coquille sans difficulté) rectifier l’assaisonnement

2/ Faire revenir la chair à saucisse dans un faitout puis ajouter les escargots, le reste de vin blanc, l’ail écrasé, la mie de pain, le persil, sel, poivre, laissé cuire à feu doux en remuant doucement (avec une spatule pour ne pas casser les coquilles et permettre à la chair à saucisse et à la mie de pain de rentrer dans les coquilles) pendent 45 min à 1h.
Servir chaud

Bon appétit