Archives quotidiennes :

*** « Ceux qui rêvent » de Pierre Bordage, tome 2

 C’est quand on n’a plus d’espoir qu’il ne faut désespérer de rien.
                                                                                                                              Sénèque

J’aimerais, tout d’abord, faire mon mea culpa*. Dans mon billet sur « Ceux qui sauront » je me suis fourvoyé et Clara n’a pas encore disparue au début de ce deuxième tome. Mais soyez sans crainte, ce n’est que partie remise.
*L’inconvénient de lire les trois tomes sans prendre de  notes

Après l’émeute de 2008, qui clôt le premier tome, et ses plusieurs centaines de milliers de morts, la  répression est impitoyable. Les arrestations se multiplient. Les autorités maintiennent la population parisienne dans une terreur permanente.
Clara et Jean ont commencé à donner des cours clandestins d’alphabétisation lorsque Clara disparaît*.
* Je vous l’avais écrit…trop tôt !

C’est Christa, la sœur de Clara, qui apprend à Jean qu’elle a été enlevée par sa famille pour être mariée à l’homme le plus riche de la Nouvelle-France.

Je dois vous parler des anciens États-Unis qui ont explosé.  Les monarchies européennes se sont partagées le territoire en  cinq royaumes dont les souverains leurs sont apparentés. La Nouvelle-Angleterre,  la Nouvelle France, la nouvelle-Saint-Petersbourg, le royaume du centre affilié à l’Espagne et  enfin l’Arcanecout, qui regroupe les anciens États  (Arizona, Californie, Nevada, Colorado et Utah) dont la reine, pourtant  parente du Kaiser allemand, a abdiqué pour faire place à une démocratie  populaire.

« Ceux qui rêvent » ne raconte pas uniquement les aventures  de Clara et de Jean.

Après son initiation, Elan Gris un jeune Sioux Lakota, décide de quitter la réserve misérable de son peuple, pour suivre sa vision vers la « cité radieuse au bord de l’étendue bleue ».
Affamé, il trouve refuge auprès d’une caravane de disciples de St Jean de Boise, qui fut pendu dans la Nouvelle-Saint-Petersbourg  pour son refus d’intégrer l’église orthodoxe. Victimes d’oppression, ils ont décidé de rejoindre  l’Arcanecout.

Parmi ces disciples, Elan Gris remarque Nadia, une jeune femme aux cheveux couleur de paille et aux yeux clairs.

Revenons à Jean qui a décidé de retrouver Clara. Sans argent et sans papiers officiels il réussit à se faire engager comme charbonnier sur un paquebot à destination de New-York. Ce métier est si dur que les compagnies ont du mal à en recruter et ne sont pas trop tatillonnes sur ceux qu’elles embauchent.

En Nouvelle-France, au domaine Maxendeau, Clara, en attendant son mariage, est maintenue sous l’influence de drogues.

Ce n’est pas facile de parler d’un roman en trois volumes sans rien dévoiler, aussi je vais simplement vous dire que « Ceux qui rêvent » est le récit d’une quête, celle d’Arcanecout, celle  de l’espoir, par nos quatre héros, accompagnés  d’Elmana, la femme de chambre personnelle de Clara qui l’a aidée lors de son évasion.

Bientôt mon billet sur « Ceux qui osent » dernier tome de la série.

Ceux qui rêvent, Pierre Bordage, Flammarion, 2010, 334 pages, Uchronie jeunesse.
*ouais ** bon *** très bon **** j’aime

Le bémol du Papou : Des invraisemblances…peut-être, mais pardonnables dans cette saga si intense.